Naissance de Franz Peter Schubert à Vienne. Fils de Franz Florian Schubert et Elisabeth Vietz

Premiers contacts avec un piano

Premier soprano dans le chœur de l'église de Liechtental. Joue du violon, compose des quatuors à cordes, des lieder et des morceaux pour clavier.

Entrée au séminaire de la Chapelle de la Cour Royale et Impériale

Fantaisie pour 4 mains en sol (D1)

Compositions de jeunesse, dont la Plainte d'Hagar

Décès de la mère de Schubert. Sa voix se mue. Etudie la composition avec Salieri

Le père de Schubert se remarie. Schubert quitte le séminaire et intègre une école de formation d'enseignants. Compose sa Symphonie n°1(D82)

Création publique de sa Messe en fa (D105). Compose son premier opéra Des Teufels Lustschloss, son Quatuor en si bémol (D112), son lied Gretchen am Spinnrade. Rencontre Mayrhofer. Tombe amoureux de Therese Grob.

Schubert enseigne à l'école de son père. Rencontre avec Schober. Compose plus de 200 œuvres (!) dont les Symphonie n°2 et n°3, deux messes, des œuvres de scène, près de 145 lieder dont Heidenröslein et Erlkönig

Est refusé à l'école de Laibach. Soirées musicales chez le professeur Watteroth. Schubert quitte ses fonctions de professeur et emménage chez Schober. Compose la Symphonie n°4 "Tragique" et n°5, la cantate Promethée, les lieder An Schwager Kronos, les Chants du Harpiste, Der Wanderer

Rencontre avec le baryton Vogl. Compose la Symphonie n°6, deux Ouvertures dans le style italien, un Trio pour cordes (D581), premières sonates achevées pour piano, les lieder Der Tod und das Mädchen, Ganymed, An die Musik, Die Forelle, etc.

Ouvertures dans le style italien jouées en public. Retourne habiter chez son père et enseigne à l'école de Rossau. Voyage à Zseliz chez les Esterhazy. Retourne habiter chez Mayrhofer à Vienne. Premier lied imprimé : Erlafsee. Compose les trois Marches militaires.

Voyage à Steyr avec Vogl où il compose le Quintette "la truite", la Sonate en la (D664), les lieder Prometheus et Die Götter Griechenlands

Rencontre avec le Baron vom Schönstein, Ladislaus Pyrker et les sœurs Fröhlich. Compose le Psaume 23 et le Quartettsatz

Est refusé pour un poste à l'Opéra. Première véritable " schubertiade ". Schubert déménage de chez Mayrhofer. Rencontre Schwind. Premières publications de lieder par Cappi & Diabelli. Visite Atzebrugg avec Schober. Commence à composer la musique pour Alfonso & Estrella.

Emménage chez Schober. Rencontre Bauernfeld, et Carl Maria von Weber. Schubert écrit son fragment autobiographique, Mon rêve. Contracte la syphilis. Retourne habiter chez son père. Compose la Symphonie "Inachevée", la Messe en la bémol, la Fantaisie "Wanderer", et le lied Der Musensohn.

Tombe sérieusement malade, admis à l'hôpital. Rompt avec les éditeurs Cappi & Diabelli. Publications acceptées par Sauer & Leidesdorf. Echec de son opéra Fierabras. Compose la musique de scène de Rosamunde, certains Moments musicaux, la Sonate en la mineur D784, les lieder Auf dem Wasser zu singen, Du bist die Ruh', et le cycle Die Schöne Müllerin.

Deuxième voyage à Zseliz. Compose les Variations sur "Trockne Blumen", l'Octuor, les quatuors en la mineur ("Rosamunde") et en ré mineur ("La jeune fille et la mort"), la Sonate pour arpeggione, le Grand Duo, les Variations en la bémol.

Visite Steyr, Linz, Gmunden et Gastein, où il compose probablement la Symphonie n°9 "la Grande", les sonates en do (D840, "reliquie"), en la mineur (D845) et en ré majeur (D850), les lieder Ave Maria, Auf der Bruck.

Refusé pour le poste de directeur musical adjoint de la Chapelle de la Cour. Compose le Quatuor en sol, la Sonate en sol "Fantaisie" (D894), les lieder du Wilhelm Meister, Nachthelle, Totengräber-Weise, Fischerweise, Im Frühling, Ständchen, An Silvia

Reste chez Schober. Visite Dornbach et Graz. Compose les deux Trios pour piano, l'Allegretto en do mineur, les Impromptus, Ständchen (D920), le cycle Winterreise

Concert de la musique de Schubert. Accord signé avec les éditeurs Probst & Schott. Loge chez son frère Ferdinand. Leçons de contrepoint avec Sechter. Compose la Messe en mi bémol, achève la Symphonie n°9 (" Grande), Quintette pour cordes en do (D956), les trois Klavierstücke (D946), les trois dernières Sonates pour piano (D958, D959, D960), la Fantaisie pour 4 mains en fa mineur (D940), les lieder du Schwanengesang (D957), le lied Der Hirt auf dem Felsen. Schubert meurt le 19 Novembre de typhoïde.


| Sommaire | Biographie détaillée | Biographie résumée | Midithèque| Chronologie | The best of
| Portraits | Archives & documents | Discographie | Me contacter |


© Site créé par Richard Holding.
Pour toute question ou remarque, ou demande de reproduction : schubert@wanadoo.fr