Voici une petite présentation sans doute bien trop succincte et grossière de la musique baroque, mais qui je l'espère, aidera au novice à faire un peu mieux la différence avec les autres époques musicales.

On définit " baroque " la période musicale de l'Histoire allant grossièrement de 1600 à 1750 ; baroque est un terme venant du portugais barroco signifiant " perle irrégulière ". Au cours de cette période d'une très grande richesse dans l'histoire de la musique, naissent les premiers opéras, oratorios, cantates, suites, sonates, et concertos…

Bach, Vivaldi et Handel sont trois grands compositeurs qui ont illuminé de leur génie cette période, mais ce serait extrêmement réducteur de n'en rester qu'à ces trois-là ; nombre d'autres compositeurs talentueux se sont émancipés partout en Europe comme Alessandro Scarlatti en Italie, François Couperin et Jean Philippe Rameau en France, Domenico Scarlatti en Espagne et Georg Philipp Telemann en Allemagne, pour citer les noms les plus connus.

Il paraît que c'est la musique baroque que nous écoutons le plus aujourd'hui. Il faut dire que les " baroqueux " ont été redécouverts relativement récemment. Bach, Handel et les autres furent rapidement oubliés après leur mort et leur musique ne fut que très peu jouée ensuite, laissant place à de nouveaux styles d'écriture. C'est autour de 1750 que la musique baroque commença peu à peu à disparaître en Europe cédant la place au classicisme viennois, cultivé entre autres par Haydn, Gluck, Mozart et Beethoven. Même la musique d'un compositeur aussi grand que Bach est restée dans les oubliettes pendant des lustres après sa mort, et si elle a pu survivre au fil des siècles, c'est certainement grâce aux partitions recopiées par les disciples de Bach, qui furent heureusement transmises de génération en génération. Ce n'est qu'au XIXème siècle que l'on a " redécouvert " Bach, mais la plupart de la musique baroque est restée "au placard" jusqu'au XXème avant de refaire surface une bonne fois pour toutes après les deux guerres mondiales. Pourquoi une attente aussi longue ? Difficile à dire... Pourtant vieille de presque 300 ans, la musique baroque s'impose aujourd'hui comme la plus "familière" à écouter, la plus facile à apprécier, sans doute parce que le baroque est représentatif de l'harmonie fondamentale et que les premières règles harmoniques rigoureuses datent de cette période décisive. Les dissonances baroques sont aussi parmi les plus rudimentaires, celles qui agressent le moins nos oreilles habituées à tant de nuisances sonores en ces temps modernes.

L'invention vraiment caractéristique de la période baroque c'est celle de la basse continue. Aussi les compositeurs de la période baroque se différenciaient assez difficilement des autres, parce qu'ils respectaient tous des exigences d'écriture de style et de forme relativement limitées. Il est très facile de reconnaître un morceau baroque d'un morceau classique ou romantique ; par contre, il est bien moins évident de distinguer entre deux compositeurs baroques, et cela vaut même pour les compositeurs les plus connus. La musique baroque se caractérise très souvent par la présence d'une basse continue, d'un rythme et d'une cadence continuelle, simple et régulière, et elle est la plupart du temps construite autour d'un ou de deux solistes (c'est le principe du concerto grosso). Tout comme la musique de la Renaissance, la musique baroque tend à se priver de nuances sonores très caractéristiques. Bien qu'il peut y avoir des changements et des contrastes de dynamique, elles sont rares et lorsqu'elles arrivent, brutales et sèches.

Outre la musique, la période baroque constitue dans l'histoire une époque importante pour le théâtre et l'épanouissement de l'artisanat. La fabrication de meubles, la métallurgie, la sculpture de bois ainsi que la fabrication d'instruments de musique étaient des activités très répandues. Un compositeur de musique était également perçu comme un artisan. Si certains produisaient des tables ou des chaises, d'autres produisaient des cantates ou des concertos. C'était deux métiers différents mais deux métiers artisanaux au service de la société. Ceci est peut-être difficile pour nous de comprendre aujourd'hui, car depuis l'épanouissement de la musique romantique au XIXème siècle, l'art musical a subi une reconversion profonde tant dans l'écriture, qui a acquis bien plus de liberté, que dans l'idéologie et la place de la musique dans le domaine social.
Un compositeur baroque n'était pas un artiste libre, mais serviteur qui se devait de satisfaire son maître, son roi, ou l'Eglise, en écrivant de la musique sur demande. C'est pour cette raison que de nombreux morceaux baroques nous sont parvenus anonymes. Les compositeurs ne se donnaient pas d'objectifs purement artistiques, ils respectaient les demandes, et écrivaient souvent précipitamment ne tirant pas tout le meilleur de leur inspiration créatrice trop souvent endormie, sans doute…
Ainsi J.S Bach devait-il écrire chaque dimanche en sa fonction de Kapellmeister une cantate pour l'Eglise de Leipzig. C'était donc son métier ; au lieu d'aller au bureau comme de nombreux gens aujourd'hui, Bach écrivait de la musique. Son intention (peut-être malgré lui) n'était pas tant de composer des oeuvres très personnelles, que de s'assurer que sa musique allait correspondre à la demande. Mais dans le cas de Bach, son génie transparaissait même dans ses œuvres les moins travaillées… Sans cette vocation toute romantique de rechercher la perfection, le chef d'oeuvre absolu (tel le héros malheureux du Chef-d'Oeuvre Inconnu de Balzac), Bach composait d'une façon simple et routinière. Si Bach est considéré par beaucoup comme le plus grand compositeur de tous les temps, c'est sans doute parce qu'on a découvert chez lui de véritables chef-d'oeuvres qui n'étaient probablement pour lui que le fruit de son travail quotidien. Tout le génie est là : composer des chef-d'oeuvres sans le faire exprès si l'on peut dire !

Pour illustrer ces quelques propos sur la musique baroque, allez faire un tour sur les pages respectives d'Antonio Vivaldi (1678 - 1740), Johann Sebastien Bach (1685 - 1750) et George Frideric Handel (1685 - 1759), sans doute les trois plus grands compositeurs baroques.
Vous pouvez aussi lire les biographies d'autres "baroqueux" moins connus comme Johann Pachelbel (1653 - 1706) ou Tomaso Albinoni (1671 - 1750).



[Page d'accueil] / [Première page] / [Contactez-moi]
[Compositeurs] / [Classique] / [Romantique] / [The best] / [Midithèque] / [Liens]